Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ORPAILLEUR ET L'ALBATROS

L'ORPAILLEUR ET L'ALBATROS

L’introspection signifie « regarder à l’intérieur de soi ». Ce terme désigne l’état dans lequel on est attentif à ce qui se passe à l’intérieur de soi (nos sensations, nos pensées, qui nous sommes...) et les méthodes pour regarder à l’intérieur de soi. En psychologie, l'introspection est une méthode d'observation et d'analyse de soi en vue d'étudier sa propre personne et d'acquérir une connaissance de soi ou bien en vue de connaître l'esprit humain en général...


LES RAYONS NE RETOMBENT JAMAIS  

Publié par L'Orpailleur sur 24 Mai 2020, 06:39am

LES RAYONS NE RETOMBENT JAMAIS  

LES RAYONS NE RETOMBENT JAMAIS  

Je suis en deuil de tout ce que j’ai découvert dans un jadis pas si lointain. Séparer ces années, démêler mes vies enchevêtrées, j’erre dans des villes pétrifiées que je ne reconnais pas. Jusqu’au réveil, je parcours des confusions, m’engage dans des basses-fausses et traverse des bourbiers déserts. Et puis quand vient le jour, j’apprends à rester sur le qui-vive jusqu’à me méfier de moi-même ! Juste au-dessus, encore quelques chimères, quelques obscures angoisses et d’épées suspendues.

M’afficher sur ce site est mon ultime enchantement. Le désespoir de mes écrits est ma dernière mascarade. Je suis presque débarrassé de mes mensonges et de mes soupçons. A mesure je me dépouille mais gagne en fermeté. Mon cuir se tanne, mes muscles s’affermissent.

L’abandon apaiserait ceux qui tremblent d’être abandonnés, moi c’est le contraire : « quand tout se perd, tout se gagne ! » Mais cette fois ci, je ne me rassemble pas. Je me sens moins solide en dedans, je vais à tâtons, je vais pour aller et lorsque je ne comprends ni où je vais et pourquoi, c’est pour moi le signe que je ne me trompe pas : « JE MARCHE VERS MOI ! »

Je découvre qu’on peut vivre sans être menacé, un sentiment de sécurité dont je n’avais même plus idée, une sensation de plénitude. Je réapprends à respirer. Le temps et le sang font leur œuvre : la blessure dégonfle, j’ai un peu moins mal ! D’accord je dois me taire. D’ailleurs je me tais parce que je ne peux plus parler, je suis aphone de mes appels étouffés… alors j’écris à en perdre le flot de mes maux.

Aujourd’hui je suis riche de ce qu’il me reste à donner et je peux enfin faire du bien à quelqu’un qui saura l’apprécier : moi-même !!!

Savall d’Arvo

Ps : si mes paroles te semblent étranges aujourd’hui, elles te seront plus claires demain. Mais fais-moi la grâce d'essayer de les comprendre lorsque tu en auras le temps !

 

6 457Visiteurs uniques
12 550Pages vues
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents