Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ORPAILLEUR ET L'ALBATROS

L'ORPAILLEUR ET L'ALBATROS

L’introspection signifie « regarder à l’intérieur de soi ». Ce terme désigne l’état dans lequel on est attentif à ce qui se passe à l’intérieur de soi (nos sensations, nos pensées, qui nous sommes...) et les méthodes pour regarder à l’intérieur de soi. En psychologie, l'introspection est une méthode d'observation et d'analyse de soi en vue d'étudier sa propre personne et d'acquérir une connaissance de soi ou bien en vue de connaître l'esprit humain en général...


VOYAGE AU BOUT DE MES VIES

Publié par L'Orpailleur sur 9 Mai 2019, 06:25am

VOYAGE AU BOUT DE MES VIES

Mais quels formidables aveux de cet homme dépouillé. Mais quelle étonnante confession de cet homme qui a voulu en finir de ses voyages, de ses départs, de ses retours, de ses frasques qui ne sont plus que paroles achevées d’un périple dont la fin est celle de tous les hommes. Ma vie fut à la fois une excursion en terre méconnue, une odyssée étonnante pendant laquelle mon esprit et mon cœur se sont anéantis de trop de vies parce que je suis allé les chercher une à une au fin fond de mes espérances pour les provoquer jusqu’à m’en délacer et puis m’en défaire ! Tout ça pour me libérer de ma lassitude, de mes chagrins pas si éloignés et puis de cette poussière qui envahie le fond de mes nuits qui se ressemblent toutes ?

Alors, je marche encore et encore et je ne cesserai jamais, inquiet d’être un jour assis, fourbu mais lucide, contre cet amandier tordu par le temps où jadis ma Mère, si gracieuse, affichait ses premières rondeurs avec une infinie délicatesse alors que déjà je bouleversais tout en elle pour ne jamais en finir.

Pour le reste il me faudra encore beaucoup de vies pour accentuer la mobilité de mes prochains voyages, pour batailler contre l’altération de mes aventures interdites, pour réduire à rien la crainte des verdicts, la crainte de l’amertume due aux carences et enfin pour admettre et accepter la peur en moi et les fuites à venir. Cet homme que je suis devenu, fera face en accumulant quelques récits renversants au cas où il faudrait, sous le voile devenu subitement sombre, tout renégocier avec le Grand Architecte. Mais vivre à en mourir et puis me souvenir qu’il faut aimer jusqu’à la déraison, finalement voir jusqu’à l’aveuglement pour recommencer indéfiniment et me dire que vivre n’est rien d’autre que d’arpenter mes grandes allées faites d’éclats et de silences…

Alors, rêves de voyages dans ce paysage magnifique mais où trop de merveilles épuisent, où trop de renaissances finissent par éroder une vie ici ou en deçà, là où je voulais offrir un amour qui ne peut se satisfaire de tant d’espaces, là où se faufile le gris perfide de l’alternative au renoncement !

Savall d’Arvo

 

2 159 Visiteurs uniques
4 945 Pages vues
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents